Boucle-Infernale

Le management à l'état pur
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Strasbourg Interview Pierre Ducrocq

Aller en bas 
AuteurMessage
Valjavec
Le plus gros floodeur
avatar

Nombre de messages : 5062
Equipe : pays sovietique et lampre
Date d'inscription : 04/08/2007

MessageSujet: Strasbourg Interview Pierre Ducrocq   Lun 3 Sep - 22:07

« Tout redémarre comme avant »




















Excepté une saison au Havre, Pierre Ducrocq n’avait plus connu l’élite depuis ses années PSG. A Strasbourg, il retrouve la L1 mais devra se battre pour gagner sa place. Comme au bon vieux temps.


Pierre Ducrocq, on vous attendait au Maccabi Tel Aviv, vous avez finalement signé à Strasbourg. Pourquoi avez-vous changé d’avis ?
Il y a eu beaucoup de complications. Je suis d’abord passé une semaine par la Turquie, je devais signer au Bursaspor mais ils ont connu des rebondissements au sein du club : huit personnes se sont faites virer, le président s’est pris la tête avec le directeur sportif, c’est donc devenu très compliqué pour moi et j’ai préféré ne pas attendre. Le Maccabi m’avait appelé plusieurs fois avant mais je n’avais pas vraiment donné suite. Là, voyant que ça ne marchait pas en Turquie, je suis reparti en Israël. Je suis arrivé le dimanche soir et je devais signer le mardi, mais ce jour-là, le coach s’est fait virer. Tout a donc de nouveau été remis en questions puisque c’est cet entraîneur qui me voulait.

Qu’avez-vous fait alors ?
Le manager m’a demandé d’attendre jusqu’au samedi mais je ne pouvais pas. Je suis rentré à Paris et ce concours de circonstances a fait que tout s’est accéléré à la dernière minute avec Strasbourg. Si le Maccabi n’avait pas changé de coach, j’aurais signé là-bas. Au départ, j’avais la volonté de retourner à l’étranger, mais voyant comment ça se passait là-bas, j’ai été un peu freiné et la dernière semaine m’a fait réfléchir à cette opportunité de retrouver la Ligue 1. Pour preuve : aujourd’hui, tout redémarre un peu comme avant. Tu réapparais en L1 et tout le monde reparle de toi. Ce sont les matchs sur Canal Plus, des articles dans L’Equipe et sur Internet. Ce sont des bêtises mais ça résume la médiatisation de la L1 et ça permet de te remettre en avant, ce n’est pas négligeable. En Ligue 2, qui est malheureusement un championnat très négligé, tu es vraiment dans l’oubli.

Comment expliquez-vous ces nombreuses saisons passées en L2, vous qui ne semblez pas porter un grand intérêt à ce championnat ?
Tout simplement parce que quand nous sommes descendus en L2 avec Le Havre, lors de ma première année là-bas, le président m’a proposé un challenge sur deux ans pour remonter. Je l’ai relevé mais malheureusement, nous ne sommes pas montés. Comme nous nous apprécions mutuellement beaucoup avec le président, nous avons de nouveau tenté le pari la troisième année : il m’a fait un bon contrat et m’a proposé de rester. Il y avait Jean-Michel Lesage et des joueurs de l’équipe de France Espoirs comme Digard et Mandanda. Une fois de plus, j’ai relevé le challenge, mais c’était chaud et j’ai dit stop. C’est plus l’aventure humaine qui m’a fait rester aussi longtemps au Havre.

« Etre dans l’ombre peut me faire du bien »

Plusieurs fois, vous avez dû vous demander ce que vous faisiez là…
Oui, je me le suis dit, mais pas la saison dernière car nous avons été dans la course toute l’année. Nous n’avons craqué qu’au dernier moment. Mais deux saisons avant, où nous avions failli descendre, je m’étais effectivement posé la question. A ce moment-là, il n’y avait plus que le terrain pour essayer de se battre. Mais c’était difficile de prendre du plaisir, surtout à ce poste de défenseur ou de milieu défensif. En L2, ça ne repart pas systématiquement de derrière comme en L1 : ça balance beaucoup. Le plaisir est donc beaucoup plus collectif qu’individuel. C’est pour cela qu’aujourd’hui, je suis très heureux de me sortir de là. Beaucoup de joueurs n’y arrivent pas une fois qu’ils ont goûté à la L2. Je veux donc profiter de cette opportunité pour repartir.

En choisissant la Ligue 1 avec Strasbourg, vous avez surtout opté pour la sécurité. Ce qui n’était pas assuré en signant ailleurs à l’étranger…
Tout à fait. En arrivant à Strasbourg, c’est vrai que je n’arrive pas dans l’inconnu. J’arrive dans un vrai championnat, dans un vrai club où il y a vraiment tout ce qu’il faut. Je vais renouer avec le vrai football, celui que j’avais connu en L1 à l’époque. D’autant que je débarque dans un groupe qui marche bien et a bien démarré la saison. Rien ne disait que j’allais recevoir l’opportunité d’un club de L1, c’est d’ailleurs pour ça que j’avais pensé à l’étranger dans un premier temps. Mais que ce soit l’Angleterre, l’Italie ou l’Espagne, ils ne font plus n’importe quoi non plus. On parle d’eldorado pour les joueurs, mais ce n’est pas tellement vrai. Pour les grands joueurs OK, mais pour la moyenne des autres joueurs, les signatures se font au compte-goutte.

Allez-vous réussir à vous contenter de ce rôle de complément dans l’ombre de Paisley et Bellaïd ?
En venant ici, l’objectif est d’être prêt pour pallier les suspensions et les blessures. Maintenant, on sait comme ça se passe dans le football : rares sont les coachs qui veulent te sortir quand tu es bon. Il faudra être patient et répondre présent le jour où l’on aura besoin de moi. Pour le reste, je fais confiance aux qualités humaines de Jean-Marc Furlan, je sais qu’il saura faire les bons choix. Je ne suis vraiment pas inquiet par rapport à ça. Etre dans l’ombre peut me faire du bien. Je vais me remettre en questions et repartir de zéro ou presque. C’est parfois bon de repartir de pas grand-chose pour essayer de regagner ce qui a été perdu, ça peut être une épreuve intéressante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Strasbourg Interview Pierre Ducrocq
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Prèmière interview de Ericq Pierre
» Première interview de M Ericq Pierre à un média
» Une interview de Jean Raspail
» Bienvenue à Pierre Raymond!
» Hommage bien mérité à Gérard-Pierre Charles un grand mapou

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Boucle-Infernale :: Sports :: Football :: Actualités-
Sauter vers: